l’assommoir au Théâtre Libre

L’assommoir

Le vendredi 4 mai à 20h15

 

Zola vitriolé, théâtre-récit, Anne-Marie et Frédéric Ortiz entreprennent de raconter l’histoire terrible et dramatique, comme on disait dans les complaintes réalistes de Montmartre, de Gervaise, Lantier, Coupeau et Nana, le petit monde ouvrier de la rue de la Goutte-d’Or.
On ne sort pas indemne de cette galerie de piliers de bistrot, pochtrons qui ne font pas dans l’alcoolisme mondain, mais l’aliénation prolétarienne. L’adaptation et la mise en scène de duettistes cette improbable mise au théâtre du roman se vitriolise. On chemine aux côtés de Gervaise dans son inexorable descente aux enfers. La fidélité au roman ouvre des espaces à des scènes d’anthologie où le cocasse s’acoquine au sinistre sur le ton de la gouaille qui bat le pavé de Paris. S’il y a des affreux, sales et méchants, il y a aussi des pauvresses, des opprimé-e-s. C’est la misère du prolétariat d’hier ou d’aujourd’hui. On se prend à rire du misérabilisme, mais on est saisi par la chute de Gervaise, seule, qui ne parvient même plus à se vendre aux passants pour un bout de pain.

 

 

 

 

 

      • Compagnie : Théâtre Off
      • D’après l’œuvre d’Émile Zola
      • Avec :  Anne-Marie Ortiz et Frédéric Ortiz
      • Genre : théâtre
      • Durée : 1h15